SimbelBlog

Les obligations et responsabilités des entreprises vis-à-vis de leur OPCO

Dans le domaine des ressources humaines et de la formation, la collaboration avec un OPCO (Opérateur de Compétences) est essentielle pour les entreprises souhaitant développer les compétences de leurs collaborateurs. Ce guide vous éclairera sur les obligations et responsabilités des entreprises en matière de formation professionnelle et de financement via un OPCO.

Qu'est-ce qu'un OPCO ?

Les OPCO sont des organismes agréés par l'État, chargés de soutenir les entreprises de moins de 50 salariés (TPE et PME) dans la formation professionnelle de leurs collaborateurs. Ils offrent un financement stable et flexible pour les formations, permettant aux salariés de monter en compétences et d'évoluer dans leur poste ou même de changer de métier.

Obligations financières liées à la formation

Contribution Unique à la Formation Professionnelle et à l'Alternance (CUFPA)

Les entreprises doivent contribuer au financement de la formation professionnelle et de l'apprentissage par le biais de la CUFPA. Cette contribution est versée directement à l'URSSAF, de manière mensuelle, par le biais de la DSN. Le montant varie en fonction de la taille de l'entreprise (contribution adossée à la masse salariale).

Contributions spécifiques

  • Contribution pour le financement du CPF des salariés en CDD : 1% de la masse salariale des CDD.
  • Contribution supplémentaire à l'apprentissage (CSA) : Dans certains cas, une contribution supplémentaire à l'apprentissage est applicable.
  • Contribution prévue par la convention : Dans certains cas, une contribution prévue par la convention est versée directement à l'OPCO.
  • Contribution volontaire auprès de l'OPCO : Les entreprises peuvent également choisir de contribuer volontairement auprès de l'OPCO, ce qui n'est pas mutualiste.

Obligations liées à la formation pour le binôme “entreprise – collaborateur”

Périodes de formation obligatoires

Un accord ou une convention collective peut prévoir des périodes de formation obligatoires dans certains cas, comme une période de remise à niveau après une longue absence.

Sécurité et formations obligatoires

L'entreprise doit garantir la sécurité de tous les salariés dans l'exercice de leurs missions. A ce titre, elle doit réaliser certaines formations obligatoires prévues par la convention collective pour l'exercice d'un métier, par exemple, le CACES pour la conduite d'engins de manutention.

Formation en cas de licenciement

En cas de licenciement économique, l'employeur est tenu de démontrer qu'il a fait des efforts de formation des salariés licenciés. Le licenciement ne peut intervenir que lorsque tous les efforts de formation et d'adaptation ont été réalisés.

Obligation d'information

Tout salarié entrant dans l'entreprise doit être informé de ses droits en matière de formation, au plus tard un mois après son arrivée dans l'entreprise. Cette obligation d'information peut se faire à travers différents formats : livret d'accueil, mail de bienvenue rappelant le droit à la formation, etc.

Conclusion

Les obligations et responsabilités des entreprises en matière de formation professionnelle et de financement via un OPCO sont cruciales pour le développement des compétences au sein de votre organisation. En comprenant ces obligations et en les mettant en œuvre, vous pouvez faciliter l'accès à des formations de qualité pour vos collaborateurs, contribuant ainsi à l'amélioration de leur performance et à la réussite de votre entreprise.

Si vous êtes à la recherche de financement pour vos initiatives de formation ou si vous souhaitez en savoir plus sur la manière dont les OPCO peuvent bénéficier à vos propres initiatives de formation, n'hésitez pas à explorer davantage. Les OPCO représentent une opportunité unique pour les entreprises à la recherche de flexibilité et d'accessibilité dans le financement des formations professionnelles.

Prêts à réinventer la gestion de la formation de vos équipes ?

Demander une démo